Persister, rêver, quand s’arrêter ?

Persister, rêver, quand s’arrêter ?

En ce moment petit coup de mou…

Même pas le manque d’imagination, même pas le syndrome de la page blanche …

Juste un coup de mou…

 

Pas de problème d’imagination car j’ai des techniques créatives, des process créatifs, des envies créatives, qui me permettent de trouver des idées de créations…

Aujourd’hui, ce coup de mou, n’est pas un problème créatif.

 

Pas de problème de page blanche car pareil j’ai des techniques, des process, des envies, des angoisses, des incertitudes, des questions, qui me permettent de trouver des idées de sujets d’écriture…

Aujourd’hui, ce coup de mou, est un sujet d’angoisse et de questionnement.

 

Actuellement, je me demande en effet si je persiste dans la bonne direction et si je ne suis pas dans un rêve…

 

Bien sûr je connais les points positifs de ma vie et je ne suis pas à plaindre. Pour autant je vois l’échec arriver au bout de mon nez et voir des années d’efforts disparaître m’affole.

 

« Si tu ne persistes pas, ton rêve n’existe pas.
Il est mort. Fini. Terminé. C’est aussi simple que ça.
Au moment où tu arrêtes d’avancer, tu as perdu. »

-D’après Dan Waldschmidt

 

Si tu ne persistes pas, ton rêve n'existe pas

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Fermer le menu
×
×

Panier